GAMESSOU 2020

PRESSE

Vous pouvez contacter le service de presse de GAMESSOU par e-mail à: contactpresse@gamessou.com

Démarrage de l’opération de révision des listes électorales

Ce vendredi 29 novembre 2019 est censé marquer le démarrage de l’opération de révision des listes électorales décidée par le gouvernement et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Une tournée effectuée par nos sympathisants dans des centres d’enrôlement a permis de relever des anomalies et dysfonctionnements qui n’augurent pas un bon déroulement des inscriptions. Si dans certains centres de vote, les rares kits déployés sont constamment en panne, ailleurs le déploiement n’a même pas été effectif. Dans la préfecture de Vo par exemple, c’est à 17h21 minutes que 75 kits ont été déchargés. Ce qui veut dire que c’est cette nuit où demain matin qu’ils seront convoyés vers les différents centres d’enrôlement ouverts dans la zone.

A l’extérieur du pays, les compatriotes ont été confrontés au même problème. Ceci veut dire que nous sommes en train d’assister à une opération bâclée donc un processus bancal qui ne peut garantir la transparence du scrutin présidentiel de 2020. Cette situation préoccupante se présente au moment où les appels incessants des Forces vives et de la société civile au gouvernement de revoir sa copie restent lettre morte.

Nous demandons au gouvernement de s’assurer du bon fonctionnement des opérations de révisions des listes électorales et de proroger la durée pour permettre aux Togolaises et Togolais en âge de voter d’accomplir leur devoir citoyen.

Nous appelons toute la classe politique de l’opposition togolaise et les acteurs de la société civile à mener des actions concertées pour qu’ensemble nous puissions amener les organes en charge à réorienter les opérations de révision des listes dans la bonne direction. Nous appelons également les partenaires qui accompagnent le Togo dans ce processus de tout mettre en œuvre pour que cette révision des listes électorales soit crédible et transparente.

Fait à Lomé, le 29 novembre 2019

Pour le candidat Ekué Gamessou Kpodar

La communication

Mouvement GAMESSOU


Restauration et la valorisation de la chefferie traditionnelle

Une délégation du mouvement GAMESSOU conduite par Ekué Gamessou KPODAR reçu au Siège du PNUD à Lomé

Une délégation du mouvement GAMESSOU conduite par Ekué Gamessou KPODAR reçu au Siège du PNUD à Lomé

Dans le souci d’accompagner le processus électoral en cours au Togo pour que l’organisation de l’élection présidentielle de 2020 soit consensuelle, l’Organisation des Nations-Unies (ONU) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont dépêché une mission conjointe à Lomé.

La mission conjointe ONU/CEDEAO conduite par M. Mohamed Ibn Chambas rencontre les acteurs pour recueillir leur avis sur le processus électoral en cours au Togo.

Ce mardi 12 novembre 2019 au siège du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), la mission a reçu une délégation du mouvement GAMESSOU conduite par son président, Pierre Ekué Gamessou KPODAR, candidat à l’élection présidentielle de 2020.

Le Représentant Spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas accompagné d’une équipe de la CEDEAO composé du représentant permanent de la CEDEAO au Togo, Garba Lompo et du représentant le Président de la Commission de la CEDEAO, Général Béhanzin a, dans son introduction, expliqué les raisons de la mission conjointe ONU/CEDEAO.

« C’est une mission pour accompagner le processus électoral en cours au Togo pour que l’organisation de l’élection présidentielle de 2020 soit consensuelle » a-t-il déclaré.

Prenant la parole, le président du mouvement Gamessou, EkuéGamessou KPODAR a dans un premier temps, remercié Monsieur Chambas pour l’accueil accordé à sa délégation. Dans son exposé, le président du mouvement GAMESSOU a insisté sur certains points déjà mentionné dans son discours de déclaration de candidature prononcée le 10 Septembre 2019 à savoir :

  • la peur, l’insécurité et le désespoir qui habitent nos populations ;
  • la misère qui s´est emparée de notre pays et qui a élu domicile dans toutes les familles au Togo ;
  • la réconciliation Armée-peuple (Appel lancé au Général Behanzin) ;
  • le sursaut et l’éveil de l’Afrique pour être acteur dans la globalisation ;
  • La prévention des conflits sur le continent
Abordant la question de l’élection proprement dite, Monsieur Gamessou KPODAR a réaffirmé entre autres :
  • Son appel fraternel et solennel lancé au chef de l´État de faire preuve d’élévation de soi, de se mettre au-dessus de la mêlée, pour mûrir sa décision au sujet de 2020 ;
  • l’accompagnement et l’organisation de l’élection présidentielle de 2020 par l’organe onusien, pour s’assurer que les conditions d’une élection transparente, crédible et sécurisée soient remplies, et que la vérité des urnes soit proclamée ;
  • la sécurisation des acteurs lors des déplacements avant pendant et après la campagne électorale.

Monsieur Mohamed Ibn Chambas, à la lumière de l’exposé du candidat, Ekué Gamessou KPODAR, a déclaré avoir été surpris par la qualité, la densité et surtout l’expérience du candidat, pris acte du contenu du message et promis d’y travailler dans le cadre de la diplomatie préventive, tout en lui souhaitant une bonne chance.

Le 10 septembre 2019, dans son discours d’annonce de candidature, Eku Gamessou KPODAR a lancé un appel aux acteurs politiques, à la société civile et à la Diaspora pour s’entendre sur une vision commune, mutualiser les forces et avancer, ensemble, main dans la main, sur le chemin qui nous amènera à l’alternance en 2020.

Il a manifesté son ouverture à toute initiative gagnante, à toute démarche patriotique, guidée par l’intérêt général, pouvant amener sur les voies d’une victoire pour le peuple togolais, une victoire où, à la fin et en considération de l’histoire du Togo, ce soit tout le monde qui gagne.

Le candidat n’a pas manqué de souligner que l’esprit de sacrifice de tout les Togolais doit prévaloir. Il a aussi invité tous les partis d’opposition -parlementaires comme extra parlementaires - la Société civile, les associations et personnes ressources de la Diaspora - toutes les forces vives donc, de s’impliquer en privilégiant le «NOUS» sur le «MOI».

Il faut rappeler que le Mouvement GAMESSOU participe aux travaux initiés par Monseigneur Philippe Fanoko KPODZRO pour rechercher un candidat commun pour l’élection présidentielle de 2020.

SUBSCRIBE

Join my mailing list to receive updates on the latest blog posts and other things.